Peindre un plafond : les bonnes techniques

peinture-plafond

Le moment est venu de peindre le plafond de votre nouvelle maison, ou alors, vous souhaitez redonner un petit coup de jeune à votre plafond qui commence à montrer des signes de vieillesse. Mais peindre un plafond n’est pas une mince affaire, surtout qu’il faut bien faire les choses pour ne pas gaspiller la peinture, mais aussi pour ne pas laisser de trace. Voici donc quelques conseils ou plutôt quelques techniques qui vous permettront de peindre votre plafond dans les meilleures conditions, et avoir un rendu impeccable.

Se munir des bons matériels

La première bonne technique est bien entendu de se munir des bons matériels. Ainsi, pour peindre votre plafond, vous aurez besoin d’un escabeau, quoique l’utilisation d’une perche télescopique puisse être plus efficace et plus rapide.

Vous aurez aussi besoin de films plastiques de protection pour le sol et les meubles, d’un scotch de protection, d’une lessive pour préparer votre plafond, d’une spatule, d’un enduit de rebouchage, d’un papier de verre pour la finition des rebouchages. Ensuite, vous aurez bien besoin de peinture (acryliques ou glycérophtaliques), de pinceaux plats et ronds, d’un bac à peinture et d’une grille de peinture. Pour le rouleau, pensez à utiliser un rouleau anti-gouttes de 12 à 14 mm, à poils courts ou mi longs pour une peinture satinée ou mate, et à poils ras pour une peinture brillante ou une laque. Dans tous les cas, n’hésitez pas à demander conseil auprès du vendeur. Vous trouverez plus d’infos sur le matériel sur cet article qui vous explique également comment peindre un plafond.

Les étapes pour peindre le plafond

Une fois que le plafond a été préparé, que le sol a été protégé, collez de l’adhésif de marquage sur le haut des murs, pour éviter tout débordement. Ensuite, peignez les bords avec le pinceau adéquat. Une fois que cette couche est sèche, vous pouvez maintenant commencer à peindre avec le rouleau. Pensez à bien doser la quantité de peinture, vous risquerez d’avoir des coulures si vous en mettez trop sur votre rouleau. Par contre, si vous en mettez trop peu, vous vous retrouverez avec de bonnes traces de rouleau.

Trempez votre rouleau et passez-le sur la grille d’essorage. Puis, commencez sur la zone la plus proche des fenêtres, de sorte à avancer vers le côté opposé à la lumière, pour ne pas être gêné par cette dernière.

Maintenant, la technique est de peindre par bandes successives. Une bande doit représenter un carré d’un mètre de côté. Peignez alors le carré en vertical, puis égalisez en horizontal. Après quoi vous lisserez la peinture, avant de commencer un autre carré, qui chevauchera légèrement le précédent, et ainsi de suite. Une fois le plafond entièrement peint, passez une seconde couche (si nécessaire).

Attention, il est important de peindre toute la surface (une couche entière) en une seule fois, sinon la reprise sera bien visible, si vous vous arrêtez trop longtemps. Pensez également à retirer l’adhésif de marquage lorsque la peinture est encore fraîche, pour éviter les éventuels craquellements. Enfin, pensez aussi à vous munir d’un chiffon propre et d’un solvant pour enlever rapidement les éventuelles taches de peinture.